Lutter Contre Les Moustiques

À quoi sert le moustique ? Quel est son rôle dans la nature ? Bonne question… Ce diptère compte à lui seul plus de 3000 espèces différentes dans le monde. 

Pour tout savoir sur cet insecte volant et irritant, une seule chose à faire : lire cet article !

Vous saurez tout : sa vie, ses mœurs, comment s'en protéger et comment l'éviter !

Le rôle du moustique 

 

A quoi sert le moustique à part à nous enquiquiner nuit et jour ? On peut légitimement se poser la question. Il fait partie de ces espèces terrestres dont on ne comprend - à première vue - pas le rôle dans notre écosystème. Serait il seulement un insecte suceur de sang ?

Le moustique ( autrement appelé le Culicidae) né sous forme d‘une larve aquatique, se développe en général dans de l’eau stagnante (marre, étang, flaque, bord de cours d’eau). Une fois adulte, il devient un insecte aérien. Il existe différents types de moustiques: les aedes (ex: moustique tigre), les anophèles et les culex.

Avant toute chose, le moustique est un insecte pollinisateur qui se nourrit du nectar des fleurs. Seules les femelles, une fois fécondées, cherchent à se remplir de sang (animal ou humain). Il servira de garde-manger protéiné pour les œufs bientôt pondus.

null

Piqûre de moustique en cours !

Comment faire pour ne pas attirer les moustiques ?

 

1. Eteindre la lumière la nuit ?

Inutile, le moustique ne fait pas partie des insectes sensibles à la lumière artificielle. Il est par contre attiré par le CO2. C’est bien dommage, car nous en dégageons énormément. Fenêtre ou porte ouverte, lumière éteinte ou non, le moustique se dirigera inexorablement vers cette source d’où s’échappe massivement le dioxyde de carbone (il le repère jusqu’à 30 m de distance, autant le dire tout de suite : vous êtes fichu).

Cette information est importante si vous vous retrouvez dans un nuage de moustiques lors d’une balade bucolique ou simplement lors d'un repas sur votre terrasse ou balcon : ne vous agitez pas pour les chasser, vous allez naturellement produire beaucoup de CO2, donc les attirer encore plus. 

2. Avoir une hygiène corporelle irréprochable ?

Oui, ça peut aider. Lorsque le moustique est sur une zone d’émission forte de CO2, il semble que son choix se fasse ensuite en fonction d’une odeur corporelle et de la chaleur émise (et non du sang plus ou moins sucré de la victime). Alors, n’hésitez pas à prendre une bonne douche fraîche avant de vous coucher, la fraîcheur favorisera votre endormissement rapide.

Des recherches ont été effectuées et il s’avère que certaines peaux humaines émettent des phéromones qui attirent naturellement les moustiques. Douche ou pas, si votre peau est compatible avec les goûts des moustiques, comment dire… pas de bol !

3. Faire la chasse à l'eau croupie, autour de votre maison ?

Oui, deux fois oui. Comme il a été évoqué en préambule, la larve du moustique se développe dans l’eau stagnante. Après chaque pluie, videz tout ce qui peut retenir de l’eau : vieux pneu, pots de fleurs, seau, etc… et si vous ne pouvez vider l’eau de pluie parce que le contenant est trop lourd ou volumineux, couvrez-le avec une bâche hermétique ou un couvercle.

null
Moustique sur une moustiquaire

Quelques conseils pour vous débarrasser des moustiques

Les astuces pour réduire les attaques

  • Les vêtements longs et près du corps : Cette barrière est relative, car le moustique peut quand même sucer au travers d’un tissu fin. 
  • La moustiquaire (de fenêtre, de porte, de lit) : traitée d’insecticide ou non, elle est le meilleur rempart physique contre les attaques de moustique.
  • Le ventilateur : eh oui ! Avez-vous remarqué qu’en période de grand vent aucun moustique ne vous attaque ? C’est tout simplement parce qu’il ne fait pas le poids face aux bourrasques violentes. Aussi, lorsque vient l’été, équipez-vous d’un ventilateur puissant que vous placerez dirigé vers vous. Le balayage régulier de l’air contrariera son approche.

Les plantes anti-moustiques

Certaines plantes diffusent un parfum insupportable pour les moustiques :

  • La citronnelle
  • La lavande
  • La mélisse
  • Le thym citron
  • le basilic à petites feuilles
  • Le géranium (et le pélargonium)
  • Le pyrèthre de Dalmatie (chrysanthème insecticide, dont on extrait la pyréthrine que l’on retrouve d’ailleurs formulée dans de nombreux insecticides).

Plantez les dans des bacs et placez les sur les rebords de vos fenêtres et balcon... cette barrière naturelle devrait réduire l’invasion.

null
Plante répulsive le thym citron

Les animaux anti-moustiques

Il existe quelques adversaires redoutables aux moustiques :

  • L’araignée : elle peut à elle seule en éliminer quelques-uns même si dormir avec une ou plusieurs araignées dans sa chambre ce n’est pas très glamour. 
  • La grenouille / le crapaud : bien sûr pas chez vous, mais dans la marre qui jouxte votre maison et qui est la raison probable de ce champ de tir à moustiques.
  • La chauve-souris : pour les attirer vous pouvez confectionner ou acheter une maison à chauve-souris (elle est vendue sans ses hôtes) que vous placerez ensuite à proximité, mais pas trop. Une chauve-souris peut manger en une nuit son poids en moustiques !

Besoin d’un produit anti-moustiques ?

Tout d'abord : Les répulsifs !

  • En bougies : à utiliser en extérieur, elles sont le plus souvent à la citronnelle. Leur efficacité est également relative, malgré un parfum « agréable ».
  • En aérosol : à ultrasons (dont l’efficacité reste à prouver sur les moustiques - attention par contre à vos animaux domestiques sensibles à ces fréquences).
  • En spray ou crème cutanée : Plus efficace, attention aux risques d’allergies et aux contre-indications pour les enfants.
  • En bracelet.

 

Les anti-moustiques

Le spray sans insecticide : prêt à l'emploi, il agit par action enveloppante pour éliminer les insectes volants (moustiques, moustiques tigres) 

Les aérosols : ils sont à utiliser seulement en cas de présence de nos amies diptères et en ciblant la vaporisation sur les insectes.

Les larvicides anti-moustiques : (capsules prêtes à l'emploi). S'applique dans les petites étendues d'eau stagnante et les récupérateurs d'eau. Les capsules se dissolvent et forment une pellicule très fine à la surface de l'eau qui empêche le développement des moustiques.

Les diffuseurs électriques : (liquide ou plaquette). Ils libèrent sur plusieurs heures la matière active. Très utilisé dans les chambres, il est également préférable de brancher l’appareil une heure avant d’aller se coucher, puis de le débrancher pour ne pas inhaler lorsqu’on est dans la pièce.

Si malgré tous ces conseils madame moustique a fait son affaire, ne grattez pas le bouton inflammé, car vous risquez de l’infecter. Contrairement aux croyances,  la salive du moustique n'est pas urticante; il s'agit, en fait, d'une réaction allergique de notre corps à ce liquide étranger créant en réaction une inflammation, et par conséquent la démangeaison. Rien que de l’évoquer, ça me démange tiens !

Articles associés