Le jardin naturel

Vous voulez un jardin sans trop de fioriture et dénué de structure, où la nature peut suivre librement son cours (tout en respectant certaines limites) ? Un jardin naturel privilégie les plantes indigènes, accueille les animaux qui y trouveront facilement leur place et vous permet, à vous, de mieux en profiter sans trop devoir y travailler.

Un jardin sauvage ?

Un jardin naturel n’est pas un jardin sauvage. Ce n’est pas parce qu’il y règne une ambiance décontractée qu’il s’agit d’une zone naturelle où tout peut pousser comme bon lui semble. Même si un tel jardin semble 100 % nature, il est planté de façon réfléchie et maîtrisée, et il faudra également y arracher les mauvaises herbes, tondre la pelouse et tailler les arbres et arbustes.

Des espèces indigènes

Un jardin naturel combine surtout de façon spontanée des espèces indigènes et des plantes purement régionales. Pensez par exemple au marronnier, au tilleul et au saule pour les arbres, et au noisetier, au sureau et au cornouiller pour les arbustes. Les haies mélangent de préférence des espèces comme l’érable champêtre, l’aubépine, l’aronie, le houx, le troène et le charme. Mêlez-y des plantes grimpantes comme des rosiers sauvages ou du chèvrefeuille.

Vive les couvre-sol

Optez pour des plantes vivaces volontaires qui couvrent le sol tout en écartant les mauvaises herbes : consoude, géranium perpétuel et lamier tacheté. Suivant la région, des plantes comme les primevères sauvages, les jacinthes des bois, les cardères, les fougères, les digitales et les orchidées sauvages éliront spontanément domicile dans votre jardin. Sachez qu’un jardin naturel est dynamique : certaines plantes disparaissent et d’autres surgissent. C’est ce qui le rend si passionnant.

Un paradis pour les animaux

Choisissez des fleurs dont les papillons raffolent et des arbustes à baies pour les oiseaux, comme le sureau et le sorbier. Ne déblayez pas trop votre jardin et laissez dans un petit coin calme une souche vermoulue ou un tas de feuilles mortes. Rassemblez vos branches élaguées en un petit muret de fagots. Veillez à ce qu’il y ait de l’eau dans le jardin : un (petit) étang, une mare ou un tonneau attirent beaucoup d’autres animaux. Prévoyez des nichoirs, un nid pour hérisson et un hôtel à insectes.

Pure nature

Les engrais et autres herbicides habituels n’ont pas leur place dans un jardin naturel. Utilisez du fumier organique dans votre potager et combattez les maladies et les mauvaises herbes à l’aide de moyens biologiques. Optez pour des revêtements de sol écologiques en couvrant vos sentiers de gravier, d’écorces ou de copeaux de bois. Pour votre terrasse, choisissez du bois indigène ou FSC, ou encore des pierres de récupération. Les clôtures sont en saule tressé ou en châtaignier. Et pour boucler la boucle : récupérez l’eau de pluie, compostez et recyclez.

Herbe ou gazon ?

Vous pouvez entretenir un gazon, mais de préférence sur une surface limitée. Au fond du jardin, laissez pousser l’herbe plus haut et plantez-y des bulbes retournés à l’état sauvage et dans une certaine mesure, conservez les ‘mauvaises herbes’ comme les orties, les ombellifères, les pissenlits et le plantain. De nombreux insectes et autres petits animaux pourront y nicher et y trouver à manger. Et pourquoi ne pas créer un verger ? Quelques arbres fruitiers à basses ou hautes tiges produiront de nombreux fruits.

Profiter de l’instant

Un jardin naturel signifie moins de travail et plus de plaisir. Il n’y a qu’une petite pelouse à tondre et les haies mixtes ne doivent être taillées que tous les deux ou trois ans. Et comme le sol est couvert de plantes ou de mulch, il y a peu de mauvaises herbes à arracher. Si vous souhaitez toutefois consacrer plus de temps à votre jardin, faites donc un potager, un coin de fruits rouges et un enclos pour les poules. Vous ne pourrez plus vous passer de déguster vos propres légumes, vos fruits rouges et les œufs de vos poules.

Quelles plantes choisir (top 10) ?

  • Géranium ou géranium perpétuel (Geranium)
  • Charme (Carpinus betulus)
  • Noisetier (Corylus avellana)
  • Houx (Ilex)
  • Chèvrefeuille (Lonicera)
  • Troène (Ligustrum)
  • Tilleul (Tilia cordata)
  • Sorbier (Sorbus)
  • Pulmonaire (Pulmonaria)
  • Érable champêtre (Acer campestre)

En savoir plus sur ce thème