De la mousse dans le gazon ? Agissez sans tarder !

Rien n'est plus contrariant qu'un gazon envahi par la mousse. Le problème revient chaque printemps et chaque automne, surtout si le gazon se trouve sur un terrain mal drainé ou ombragé. Vous pouvez vous débarrasser de cette mousse, mais à défaut d'améliorer les conditions de croissance de votre gazon, le problème risque de se reproduire systématiquement.

La mousse n'est pas une plante unique, mais le nom qui sert à désigner un ensemble d'espèces cryptogames préhistoriques. Une fois implantée dans un endroit bien tranquille, cette masse spongieuse peut se diffuser très rapidement. Sa multiplication s'effectue par l'intermédiaire de millions de microspores emportées de la plante mère par l'eau de pluie.

Un gazon moussu indique la présence de plusieurs problèmes.

  1. Le sol n'est pas assez drainé.
  2. Le sol est pauvre.
  3. La terre est gorgée d'eau et ne contient pas assez de matières organiques.
  4. Le gazon est tondu trop ras et est parfois mis à nu.
  5. L'endroit n'est pas assez exposé au soleil.

Un anti-mousse pour gazon vous permettra de vous débarrasser de la mousse, mais tant que vous n'aurez pas remédié aux problèmes structurels de votre sol, la mousse reviendra constamment par l'intermédiaire des spores abandonnées sur le sol. Pour se débarrasser une fois pour toutes de la mousse, voici comment procéder.

Étape 1. Luttez contre la mousse & Tonte raisonnée

À quelle hauteur avez-vous réglé votre tondeuse ? Un gazon tondu trop ras s'affaiblit et forme un milieu propice à la mousse. Évitez de tondre à moins de 2,5 cm de haut. Un gazon de 3 à 4 cm aura un plus bel aspect et ne laissera aucune chance à la mousse. Tondez régulièrement (au moins une fois par semaine en haute saison) pour stimuler l'expansion du gazon. Essayez de suivre ce calendrier de tonte.

  • Mars : toutes les 2 semaines, à 3 à 4 cm de hauteur
  • Avril : tous les 10 jours, à 3 à 4 cm de hauteur
  • Mai-août : au moins une fois par semaine, pas moins de 2,5 cm
  • Septembre-octobre : tous les 10 jours, à 3 à 4 cm de hauteur
  • Novembre-décembre : uniquement par beau temps, 3 à 4 cm

Étape 2. Drainez

Améliorez le drainage pour éviter que l'humidité ne s'installe. Scarifiez votre gazon (de préférence au printemps) pour l'aérer, favoriser l'évacuation de l'eau et ralentir la saturation du terrain. On peut procéder de deux manières. Si la mousse est peu présente, pratiquez des trous à la fourche tous les 15 cm. Si le problème de mousse est grave et récurrent, mieux vaut utiliser un aérateur, qui enlèvera des petites carottes de terre à intervalle régulier. Enlevez-les et comblez les trous avec un amendement de sol comme Substral Naturen Amendement de sol Gazon. Ce produit est riche en matières organiques, qui redonneront du tonus à votre pelouse. Il stimule l'enracinement en profondeur des graminées, gage d'un gazon plus dru et plus sain.
Évitez d'arroser votre gazon en été. S'il est trop sec, pratiquez-y des perforations à la fourche pour favoriser la pénétration de l'eau dans le sol et éviter sa percolation (ou sa stagnation qui a pour effet de compacter encore davantage le sol). Les gazons régulièrement détrempés ont besoin d'un drainage pour évacuer l'eau excédentaire. La solution la plus facile consiste à installer un puits perdu au niveau le plus bas de la pelouse. Creusez un trou de 60 cm² sur 1 m de profondeur. Dans le fond, déposez une couche de 60 cm de gros gravier ou de briquaillons, ajoutez par-dessus 15 cm de gravier plus fin et terminez par une bonne couche de sable drainant. Si ce puits ne suffit pas à évacuer l'eau en temps voulu, creusez des rigoles supplémentaires d'environ 30 cm de profondeur et comblez-les de gravier pour faciliter l'écoulement des eaux vers le puits perdu.

Étape 3. Désombrage

Taillez les arbres qui poussent sur le gazon et sur le pourtour et taillez la haie plus court pour que la lumière du soleil atteigne les recoins plus ombragés de la pelouse. Le soleil et le vent assèchent plus rapidement le sol, créant ainsi des conditions peu propices à la mousse. Si vous ne parvenez pas à désombrager la pelouse, convertissez votre gazon en parterres de plantes d'ombre.

Étape 4. Nourrissez le gazon

Un gazon mal nourri ne fera jamais un beau gazon. Procurez-lui une bonne dose de tonus en lui apportant une nourriture adaptée au printemps, en été et enfin en automne, pour lui donner un coup de fouet. Très pratique est le Substral Anti-Mousse et Engrais Gazon.

Étape 5. Aérez

En automne, aérez le gazon avec une griffe spécialement conçue à cet effet et comblez les trous avec Asef Naturen Amendement de sol Jardin et potager. Épandez-en une fine couche au-dessus du gazon pour attirer les vers de terre. Les sols maigres, très légers et sableux y trouveront leur compte.

Étape 6. Réensemencez

Après un traitement anti-mousse intensif, votre gazon risque d'être dégarni par endroits. Le début du printemps (avril) ou l'automne (octobre) est le moment idéal pour le réensemencer. Ratissez la couche supérieure, ameublissez la terre et épandez un peu de Substral Rénovateur gazon. Couvrez d'une fine couche de compost ou d'amendement de sol, tassez bien et arrosez l'emplacement jusqu'à la germination.

Si vous trouvez l'opération trop fastidieuse, optez pour Substral patch magic rénovation gazon 4 en 1. Ce mélange exclusif de semences de graminées, d'engrais et de terreau sur fibres de coco germe dans les 5 jours. L'engrais favorise le développement du gazon et le terreau vous avertit que le moment est venu de l'arroser. S'il est brun clair, vous devez l'arroser jusqu'à ce que l'emplacement vire au brun foncé. Si votre gazon a l'air vraiment misérable, semez-y une couche supplémentaire de Substral Rénovateur gazon ou Substral patch magic rénovation gazon 3 en 1. Quelques semaines plus tard, vous serez récompensé par un gazon dru et d'un vert intense, suffisamment vigoureux pour faire barrage à la mousse.

En savoir plus sur ce thème