De bons produits : réussir la culture et l’entretien des myrtilles

Crues ou cuites dans des muffins, vedettes incontestées des confitures ou des desserts, les myrtilles (Vaccinium corymbosum) sont toujours un régal pour le palais. En prime, leur richesse en vitamine C et en antioxydants justifie pleinement leur statut de super-aliments.

Savez-vous que rien n’est plus simple que de cultiver ses propres myrtilliers au jardin ? Pour découvrir comment faire, lisez la suite de cet article.


Quelles sont les meilleures variétés de myrtilles ?

Les buissons de myrtilles peuvent atteindre environ 1,5 m de haut et autant de large, mais vous trouverez également des variétés compactes ne dépassant pas les 60 cm de haut. Elles sont parfaites pour la culture en pot.

Pour obtenir une récolte plus abondante, favorisez la pollinisation croisée en plantant des myrtillier d'une variété différente à proximité. Notez cependant que la plupart d’entre eux sont plus ou moins capables de s'autopolliniser. Et si vous ne pouvez planter qu’un myrtillier, choisissez une variété directement autofertile. Voici quelques varités:

  • Myrtille ‘Top hat’ - une variété naine auto-pollinisatrice de très bonne saveur.

  • Myrtille 'Bluegold' - une variété naine autopollinisatrice, idéale en pot

  • Myrtille «Northblue» - une variété autopollinisatrice compacte, adaptée aux pots

  • Myrtille ‘Patriot’ - une variété vigoureuse et très rustique, au rendement élevé et aux baies savoureuses
  • Myrtille «Duke» cette variété hâtive sera destinée aux zones froides, où la saison de culture est plus courte.

  • Myrtille «Nelson», une variété autofécondatrice tardive, qui donne de gros fruits.


Le matériel essentiel pour la plantation de myrtilles

Pour planter des bleuets dans votre jardin, vous aurez besoin de:

Pour la plantation en pleine terre :

  • Une pelle ou une bêche

  • Kit de test pour mesurer le pH du sol

  • Des feuilles broyées, des aiguilles de pin compostées ou un autre terreau acide

Pour la plantation en pot


Votre guide de plantation des myrtilles

Alors, quand planter des myrtilliers ? La période de plantation s’étendra de la fin de l'automne au début du printemps, à condition de choisir un emplacement abrité. Les myrtilliers sont plus productifs en plein soleil mais s’adaptent à une situation ombragée.

Pour réussir la plantation, tout dépendra de votre sol. Il est en effet important de connaître votre type de sol avant de vous lancer. Les myrtilliers ne s’épanouissent que dans les sols acides dont le pH est inférieur à 5,5. Pour information, les sols dont le pH est inférieur à 7 sont dit acides (ou « de terre de bruyère ») et ceux dont le pH est supérieur à 7 sont dit calcaires.

Vous pouvez tester le niveau de pH de votre sol avec un kit de test ; vous les trouverez facilement et leur utilisation est simple. Si votre sol est calcaire, La solution la plus simple reste néanmoins la culture en pot, là où vous pourrez contrôler la terre utilisée.


Comment planter des myrtilles ?

1. Avant de planter des myrtilliers dans le sol, enfouissez dans le sol une bonne quantité de matière organique acide, comme du terreau de feuilles ou des aiguilles de pin broyées, pour améliorer la structure et le drainage du sol.

2. Respectez un écart de 1,5 m entre les plants.

3. Après la plantation, paillez au pied avec des écorces de pin ou des copeaux de bois.

4. Pour planter un myrtillier en pot, choisissez un contenant d'au moins 30 cm de diamètre, avec de bons trous de drainage. Utilisez du terreau spécial terre de bruyère.


Comment bien cultiver ses myrtilles ?

Tous les mois, apportez aux myrtilliers en pot de l’engrais liquide spécial terre de bruyère. Dans la mesure du possible, arrosez avec de l'eau de pluie car l'eau du robinet est trop riche en calcaire, surtout dans les régions où l'eau est dure.

Si vous utilisez du terreau spécial terre de bruyère dans les pots, rempotez vos plantes chaque année pour changer le terreau. Il est temps de rempoter dans un plus grand contenant lorsque les racines sortent par les trous de drainage du pot.

Pour les myrtilles cultivées en pleine terre, n’ayez pas la main trop lourde pour les engrais ; vous risquez de réduire votre future récolte. A la place, paillez les arbustes chaque année avec de la terre de bruyère et distribuez de l’engrais azoté en fin d’hiver.


Comment tailler les bleuets ?

Il n’est pas nécessaire de tailler les buissons de myrtilles avant leurs deux ans. Ensuite, taillez chaque année à la fin de l'hiver ou au début du printemps, en suivant ces étapes :

1. Retirez les branches endommagées ou celles qui se croisent.

2. Enlevez les branches basses qui touchent le sol.

3. Rabattez au pied de la plante un quart des vieilles branches. Cette opération stimulera la croissance de branches à fruits.

4. Raccourcissez les tiges fructifères de l’année précédente au niveau d’un bourgeon vigoureux ou d’une tige latérale.


La récolte des myrtilles

Harvesting blueberries

Les myrtilles murissent dès le milieu de l'été. Les fruits prennent alors une couleur bleu-gris caractéristique. Ne vous précipitez pas ; laissez les baies sur la plante pendant un jour ou deux pour leur permettre de gagner en arôme, puis cueillez-les.

Les myrtilles mûres se détachent facilement des tiges. Les fruits mûrissent en décalé sur un même buisson, alors vérifiez régulièrement et cueillez les baies au fur et à mesure.


Prévenir et guérir les problèmes des myrtilles

• Lorsque vous cultivez des myrtilles, le plus grand écueil consiste à battre de vitesse l’arrivée des oiseaux dans votre jardin. Pour protéger vos myrtilles des volatiles, couvrez-les d’un filet ou d’un voile horticole. Ne procédez ainsi qu’une fois les baies bien développées, sinon vous empêcherez la pollinisation des fleurs par les abeilles et autres insectes.

• Les myrtilles peuvent être touchées par l'oïdium, une maladie fongique qui dépose une poudre blanchâtre sur les feuilles et peut amenuiser la vigueur de la plante. Cette maladie résulte généralement d’un arrosage irrégulier qui entraîne un stress pour la plante. Planifiez donc soigneusement vos apports d’eau pour réduire le risque. L'oïdium est moins présent dans les régions fraîches.

• Dans les régions très froides, les myrtilliers peuvent avoir besoin d'une protection hivernale. Recouvrez les buissons d’un voile d’hivernage pour protéger les bourgeons des gelées tardives au printemps, ou déplacez les plantes en pot à l'intérieur.

Rien ne peut battre le goût des myrtilles du jardin fraîchement cueillies. Alors plantez un buisson de bleuets aujourd'hui, et cueillez les (délicieux) fruits de votre travail en été.

Articles associés