De bons produits : réussir la culture de vos tomates

Rien ne vaut le goût des tomates du jardin, fraîchement cueillies et réchauffées par le soleil d'été. Coupez-les dans une salade d'été, utilisez-les en garniture pour la pizza et la ratatouille ou allongez la sauce de vos spaghettis à la bolognaise.

Que vous les cultiviez sous serre, en potées ou dans des paniers suspendus, suivez notre guide pour tout savoir sur la culture du légume fruit le plus apprécié de nos potagers.


Bien connaitre les tomates

Si vous débutez dans la culture des tomates, prenez le temps de vous familiariser avec les termes usuels. Pour commencer, il existe plusieurs variétes de tomates : les tomates grappe (les tomates rondes, rouges, de taille moyenne, les petites tomates-cerises douces et acidulées, les tomates allongées avec peu de graines, idéales pour la cuisson, et les grosses tomates juteuses et savoureuses de type ‘Cœur de Bœuf’.

Les différentes variétés de tomates

 

Les plants de tomates sont divisés en types « à tuteurer » ou « buissonnant », selon la façon dont ils poussent. Les tomates à tuteurer (parfois aussi appelées tomates «à croissance indéterminée») produisent une tige principale qui s’élève en hauteur et doit être guidée sur un tuteur. Les tomates buissonnantes, comme leur nom l'indique, forment un petit buisson. Ils n'ont pas besoin de tuteurage, mais certaines branches couvertes de fruits peuvent nécessiter un peu de soutien pour alléger leur poids. Les tomates buissonnantes sont parfois aussi appelées tomates «à croissance déterminée».

Voici quelques variétés de tomates à privilégier chez vous :

  • Tomate ‘Coeur de Boeuf’: une tomate à chair dense très parfumée

  • Tomate 'Marmande': une tomate à fruit gros et ferme  
  • Tomate 'Noir de Crimée': une tomate à gros fruit vert pourpre à noire
  • Tomate ‘Saint Pierre‘ : des tomates à chair ferme et acidulée

  • Tomate 'Gold Nugget': de savoureuses grappes de tomates ovales rouge orangé

Où faire pousser des tomates ?

Cultiver des tomates sous abri rallonge la période de culture et réduit également le risque de maladies telles que le mildiou, mais vous pouvez aussi cultiver les tomates en pleine terre dans un emplacement abrité et ensoleillé.

Les plants peuvent être plantés directement dans un sol riche, fertile et bien drainé, ou dans des pots remplis d'un bon terreau.


Le matériel de base pour la culture de tomates

Pour cultiver des tomates chez vous ou dans votre jardin, vous aurez besoin de :

  • Pots à semis de 9 cm de diamètre

  • Pots de 25-30 cm de diamètre si vous cultivez vos tomates en potées

  • De l’engrais universel

  • De l’engrais spécial tomates

  • Du terreau

  • Des tuteurs

  • Des liens pour tuteurer (raphia de préférence)

  • Un transplantoir

  • Une pelle


Comment semer ses tomates ?

Si vous possédez une serre chauffée, vous pouvez commencer le semis de des tomates en fin d'hiver. Sinon, semez sous abri au début du printemps. Pour plus d’informations sur les moments les plus appropriés pour semer et récolter vos semis, dotez-vous d’un calendrier des semis du jardin, très utile pour savoir quand planter les tomates et autres légumes du potager.

1. Remplissez des pots de 9 cm de terreau.

2. Semez une graine sur le terreau dans chaque pot, puis recouvrez-la légèrement d'une fine couche de terreau.

3. Arrosez les pots, couvrez de film alimentaire plastique et placez-les dans une serre, un châssis ou sur un rebord de fenêtre ensoleillé.

4. Une fois les graines germées, retirez le film alimentaire. Arrosez les pots régulièrement pour garder le terreau humide.

5. Lorsque les semis atteignent environ 15 cm de hauteur, repiquez-les à l’emplacement prévu.

Les semis de tomates


Comment planter des tomates à l'extérieur

1. Consultez la météo avant de vous décider à planter des tomates en pleine terre : attendez que tout danger de gelées tardives soit écarté, généralement vers la fin mai ou début juin.

2. Avant la plantation, préparez le sol en enfouissant du compost ou du fumier bien décomposé.

3. Endurcissez les plants une semaine avant le repiquage, en les plaçant dehors pendant la journée et en les rentrant chez vous à la nuit tombée.


Entretien des plants de tomates

Pour des tomates en bonne santé, le secret réside dans l'arrosage et l'apport d’engrais réguliers, surtout lorsque les fruits commencent à grandir. Essayez de conserver un niveau d'humidité constant dans le sol - si vous arrosez abondamment les tomates après une période de sécheresse, les fruits absorberont trop d'eau et se fendront. Par temps humide, déposez une épaisse couche de compost autour des plants de tomate pour que la terre ne se détrempe pas.

Apportez de l’engrais aux plantes toutes les deux semaines, en commençant par un engrais universel. Une fois que les fruits commencent à apparaître, passez à un engrais spécial tomates.

Les tiges principales des tomates à tuteurer doivent être attachées aux tuteurs au fur et à mesure de leur croissance. Retirez les gourmands, ces petites pousses qui apparaissent à l’aisselle des feuilles. Une fois que cinq bouquets (les tiges latérales qui portent des feuilles et des fruits) se sont développés, pincez la cime de la tige principale. L'énergie de la plante se concentrera alors sur la fructification.

Pour les types buissonnants, il n'est pas nécessaire d'enlever les pousses latérales ou de pincer la tige principale. Cependant, vous devrez peut-être soutenir les branches lourdement chargées de fruits avec des tuteurs.

La culture des tomates


Les maladies et parasites de la tomate

Le mildiou constitue le principal ennemi des producteurs de tomates. Il s'agit d'une maladie fongique, présente dans l’air, et qui survient généralement lorsque chaleur et humidité sont réunies. Les taches brunes sur les feuilles sont le premier indicateur du mildiou. Elles doivent être retirées et éliminées immédiatement.

Pour éviter l’installation du mildiou prenez des mesures de précaution :

  • Choisissez des cultivars résistants aux maladies. Plusieurs variétés ont été sélectionnées pour résister à la gangrène, même si elles ne sont pas efficaces à 100 %.
  • Lorsque vous arrosez les plantes, arrosez le sol, pas les feuilles.
  • Utilisez préventivement la Bouillie Bordelaise lors des périodes humides et chaudes ou notamment des épisodes orageux

Les plantes cultivées en serre sont moins touchées par le mildiou, mais peuvent être attaquées par les araignées rouges et les pucerons. Pour décourager les premières, vaporisez régulièrement les plantes et débarrassez-vous des pucerons en passant un chiffon humide sur les feuilles et les tiges.


Quand récolter les tomates

Les tomates semées en serre devraient être mûres en milieu d’été. Les tomates plantées en pleine terre mûriront plus tardivement, au milieu ou à la fin de l'été, selon votre localisation.

Les tomates mûres arborent une couleur uniforme. Vous pouvez les laisser jusqu'à deux semaines sur la plante une fois mûres, alors ne récoltez que ce dont vous avez besoin.

Au fur et à mesure de la chute des températures en automne, les tomates cesseront de mûrir sur les plantes. Cependant, vous pouvez toujours les faire mûrir à l'intérieur : en octobre, récoltez toutes les tomates restantes et mettez-les chez vous dans un sac en papier avec une banane ou une pomme. Ces fruits dégagent un gaz appelé éthylène qui favorise la maturation des tomates. Le processus prend environ quinze jours. Vérifiez régulièrement le sac et retirez les tomates à mesure qu'elles mûrissent.

 

Que votre jardin soit grand ou petit, il y aura toujours une variété de tomate qui vous sied. Alors, plantez aujourd'hui et savourez vos délicieuses tomates dès cet été.

Articles associés