Planter Les Pommes De Terre

Poêlées, en purée ou en frites, les pommes de terre constituent l’ingrédient de base de tant de plats que chacun y trouve son bonheur. 

Les pommes de terre (Solanum tuberosum) sont des tubercules qui grandissent et se forment dans les racines de la plante. Celle-ci produit également une tige fleurie blanche, mauve ou rose. 

Ces tubercules comestibles, sources de glucides, sont aussi riches en potassium. La pomme de terre est un ingrédient polyvalent, qui peut s’intégrer froid ou chaud dans de multiples préparations. Par chance, c’est aussi une plante facile à faire pousser chez soi, autant dans la terre qu’en pot, et quelques plants suffisent pour obtenir une récolte abondante. 
 

Quand planter les pommes de terre ? 

Au moment d’acheter vos pommes de terre, prenez un peu de temps pour vous renseigner sur la variété et le type que vous souhaitez, car certaines variétés sont plus adaptées à un type de cuisson. En général, les pommes de terre jeunes seront cuisinées à la vapeur ou en salade, car elles contiennent moins d’amidon et restent fermes. Celles de plus gros calibre seront écrasées en purée ou cuites au four ou même à la plancha

 En France, les pommes de terre sont rangées selon trois catégories : les pommes de terre primeur, de consommation et de conservation. Ces groupes déterminent la saison de plantation et de récolte, malgré quelques variations régionales en fonction des périodes de gel. 

- Les pommes de terre primeur, généralement plantées en mars et récoltées de juin à juillet. Précoces, elles sont souvent qualifiées de « pommes de terre nouvelles ». Avec leur peau fine et goût plus sucré, elles seront meilleures mangées aussitôt après récolte et ne se conservent donc pas. 

- Les pommes de terre de consommation (assez précoces) se plantent dans la seconde moitié d’avril et sont récoltées entre juillet et août. Côté calibre, elles se situent entre les primeurs et les pommes de terre de conservation. 

- Les pommes de terre de conservation se plantent après la mi-avril et leur récolte s’étale entre août et octobre. Leur taille est plus imposante, et elles peuvent se conserver et se déguster tout l’hiver. 

null

Le matériel indispensable pour la culture des pommes de terre

Voici ce dont vous aurez besoin pour cultiver des pommes de terre : 

  1. Des plants de pomme de terre
  2. Un fertilisant pour pommes de terre
  3. Un pot profond ou un sac de culture
  4. Une truelle
  5. Une bêche ou une fourche de jardin
  6. Un arrosoir
  7. Des pots de recyclage ou des sacs

Comment planter des pommes de terre

Au lieu d’utiliser des pommes de terre germées, il est recommandé d’acheter des tubercules certifiés, car ils seront exempts de maladies. Les tubercules sont disponibles de la fin de l’hiver au printemps. Si vous les achetez un peu en avance, vous pouvez favoriser leur reprise en les faisant germer. 

La germination implique de laisser les tubercules dans un endroit frais, lumineux et à l’abri des gelées. Faites attention en les manipulant, car leurs germes fragiles peuvent facilement casser. Si vous n’avez pas le temps de procéder à cette opération, les pommes de terre germeront directement dans le sol, mais les pousses mettront un peu plus de temps à apparaître. 

Planter les pommes de terre au jardin

  • Les pommes de terre poussent dans n’importe quel sol, mais prospèrent plus aisément dans des sols meubles, fertiles et ensoleillés comme certains légumes perpétuels du potager
  • Vous pouvez préparer le terrain en ajoutant du fumier bien décomposé en automne, ou du fertilisant spécial pommes de terre juste avant la plantation.
  • Creusez des rangées de 7,5 à 15 cm de profondeur et planter les pommes de terre, avec les yeux (les futurs germes) pointant vers le dessus. Si vous plantez des pommes de terre primeur, vous pouvez planter plus serrés. 
  • Recouvrez les tubercules de terre ou de terreau horticole avant d’arroser. N’arrosez pas trop jusqu’à l’apparition des premières pousses, car les tubercules risquent de pourrir dans un sol détrempé. 

Planter les pommes de terre en pot

Si votre sol est argileux ou si vous manquez de place, vous aurez plus intérêt à cultiver les pommes de terre dans des massifs surélevés ou en potées. Vous pouvez évidemment choisir des variétés de conservation, mais les pommes de terre précoces ou de consommation, de plus petit calibre, seront plus adaptées. 

  • Prévoyez environ 10 litres de compost par tubercule planté, donc un pot de 40 litres accueillera quatre plants.
  • Lorsque vous plantez des pommes de terre en pot, ne lésinez pas sur la qualité du compost et de l’engrais, et assurez-vous que votre container possède des trous de drainage suffisants.
  • Remplissez au quart votre pot de compost et disposez vos tubercules avec les pousses ou les yeux orientés vers le haut.
  • Continuez le remplissage du pot et arrêtez-vous à environ 2,5 cm du bord. Arrosez et attendez les premières pousses.

Comment cultiver les pommes de terre

Pendant leur croissance, arrosez copieusement les plants, particulièrement en période de sécheresse, et continuez de fertiliser pour obtenir une récolte plus généreuse. Lorsque les fleurs apparaissent, c’est le signe que les tubercules commencent à se former en sous-sol. 

Vous aurez aussi besoin de « butter » ou former un monticule de terre autour des plants au fur et à mesure de la croissance. Le buttage permet de protéger les racines de la plante de la chaleur et d’éloigner les tubercules de la surface. Exposés à la lumière, ils risquent de verdir et de devenir impropres à la consommation. 

Les pousses de pommes de terre sont fragiles et un épisode de gelée peut menacer votre récolte. Dans ce cas, protégez les jeunes pousses avec des cloches ou un voile horticole. Un avantage de plus pour la culture en pot, car vous pouvez déménager les plants à l’abri en cas de coup de froid. 

Les maladies et risques potentiels 

Les pommes de terre sont vulnérables aux attaques des ravageurs, comme les escargots ou les limaces, et aux maladies comme le mildiou, qui se développe lors d’épisodes chauds et humides. Le mildiou provoque la pourriture des tiges et des tubercules, puis la mort de la plante. Un insecticide pour le potager vous sera très utile en cas d’attaques d’insectes.

Sélectionnez des variétés résistantes au mildiou, comme par exemple Setanta ou Sarpo Miro, ou plantez des variétés primeur qui grandissent avant que le mildiou ne prolifère. Vous pouvez aussi choisir des variétés résistantes à d’autres maladies. 
 

Quand récolter les pommes de terre

Vous pouvez commencer la récolte quand les fleurs commencent à faner. Certains jardiniers préfèrent attendre quelques semaines de plus pour s’assurer d’obtenir de plus gros tubercules. 

Plus simplement, le moment où les feuilles et les tiges jaunissent et flétrissent sera le coup d’envoi de la récolte. Cette étape correspond également au moment où vous stopperez les arrosages.

En suspendant l’arrosage un ou deux jours avant, la récolte sera beaucoup moins salissante. 

Comment récolter les pommes de terre

Déterrer le plant entier avec une fourche ou une bêche, en prenant garde à ne pas abimer une pomme de terre pendant l’opération. Certaines pommes de terre vont se détacher d’elles-mêmes, d’autres devront être doucement détachées du plant. Dans tous les cas, assurez-vous d’avoir les bons outils.

Après la récolte, entreposez les pommes de terre dans un endroit sec et laissez sécher la terre pour faciliter le lavage. Pour sélectionner quelles pommes de terre consommer rapidement et lesquelles stocker, faites un test en passant un doigt sur leur peau. Celles dont la peau se détache facilement devront être mangées rapidement, celles à la peau ferme peuvent être conservées. Stockez-le dans un endroit sombre, frais et bien aéré comme un sac en papier ou en toile de jute. 

Il n’y a rien de meilleur que de cultiver, cuisiner et surtout déguster ses propres pommes de terre. Il ne vous reste qu’à choisir entre toutes les possibilités culinaires qui s’offrent à vous. 

 

 

 

 

Articles associés