Réussir la plantation des fraises : conseils et astuces

Qui n’aime pas les fraises ? Elles sont juste parfaites dans une salade de fruits colorée, un smoothie sain, une charlotte, ou tout simplement enfouies dans la chantilly… 

Si vous êtes un fan de fraises, sachez que les nombreuses variétés de Fragaria x ananassa sont faciles à cultiver à la maison, et vous permettront d’apprécier la joie de récolter des fruits mûrs dans votre propre jardin. Vous vous en rendrez bien vite compte, car un plant unique peut se révéler très prolifique.  

Comprendre les différents types de fraises 

Les fraises sont dites non remontantes ou remontantes.  

Les non-remontantes ont tendance à donner de gros fruits sur une période d’environ 2 semaines en début d’été. La période exacte dépendra évidemment du cultivar. Cette production généreuse est idéale pour les confitures, car elles exigent une grande quantité de fruits.  

Les fraises remontantes produisent des fruits toute la saison, mais en quantité restreinte et plus sporadiquement. Elles seront parfaites pour picorer au jour le jour, ou pour prévoir une poignée de fraises au petit-déjeuner.  

Ne passons pas non plus sous silence la fraise des boisFragaria vesca. Techniquement remontante, cette fraise s’acclimate très bien dans nos jardins. Les fruits sont petits et moins charnus, mais possèdent une saveur intense. Elles se propagent aisément et grâce à leur joli feuillage ornemental font un excellent couvre-sol.  

Quand planter les fraisiers ?  

Les fraises sont disponibles en plant à racines nues à planter de préférence au printemps, en jeunes pousses ou en potée.  

Vous pouvez vous lancer dans la plantation n’importe quand dans l’année, dès que le sol est praticable, ni détrempé, ni gelé. Cependant, nous vous conseillons le milieu du printemps ou l’automne pour optimiser vos futures récoltes de fraises.  

Comment planter les fraises ?  

C’est un fait établi, vous aimez les fraises. Vous êtes même prêt à en avoir par-dessus tout, mais une question demeure : comment les cultiver ? La bonne nouvelle, c’est que les fraises sont faciles à faire pousser. Vous n’aurez qu’à suivre les étapes essentielles présentées ci-dessous : 

Un examen poussé 

Avant de planter, examinez soigneusement vos plants pour traquer tout signe de maladie ou d’envahisseurs et éliminez les feuilles malades avec des outils propres. Si vos nouvelles plantes sont un peu chétives, vous pouvez ôter les fleurs précoces ainsi que les fruits. Ceci encouragera le fraisier à se concentrer sur la production de nouvelles pousses, et vous permettra d’obtenir une récolte plus abondante.  

Comment choisir son emplacement ? 

Lorsqu’elles sont livrées à elles-mêmes, les fraises peuvent devenir très envahissantes. Cela explique sûrement pourquoi beaucoup de jardiniers préfèrent la culture en pots. Il existe des pots spéciaux pour fraisiers conçus pour loger un maximum de plants dans un minimum d’espace. Mais vous pouvez tout à fait prendre n’importe quel autre type de pot ou de panier suspendu, à condition de les choisir avec des trous de drainage. Utilisez un terreau multiusage et espacez les fraisiers d’environ 20 cm. Assurez-vous également de respecter les quantités de terreau nécessaire à vos futurs fraisiers. 

Lorsque vous plantez, privilégiez une place au soleil, car les fraises fructifieront mieux. Elles peuvent tolérer la mi-ombre, mais la récolte sera alors moins abondante. Les fraises apprécient un sol fertile et bien drainé. Si vous les plantez directement en pleine terre ou en massif surélevé, il vaut mieux ajouter du fumier ou un amendement au sol avant la plantation. Espacez les plants de 30 à 45 cm et les rangées de 60 à 90 cm.  

Comment planter ses fraisiers ?  

Grâce au transplantoir, creusez un trou de plantation deux fois plus large que les racines de la plante. Assurez-vous que la couronne de la plante, là où se rejoignent les racines et les feuilles, affleure à la surface de la terre. Planter les fraisiers trop profondément peut les faire pourrir, et trop haut, dessécher les racines. Ajoutez de la terre autour des racines et tassez-la à la main.  

L’étape finale est optionnelle mais vous rendra bien des services. Disposez une fine couche de paille au pied des fraisiers. Si vous n’avez pas de paille, vous pouvez utiliser un paillage horticole. Ce rempart entre le sol et les fraises les protègera de la pourriture si le sol est humide, et des insectes affamés pour qui elles sont des proies faciles.  

Quand récolter les fraises ?  

Vous pouvez commencer la récolte lorsque les fraises commencent à rougir et vous semblent bien juteuses. Essayez de récolter dès qu’elles sont mûres, car leur saveur sera à leur maximum. Opérez avec soin pour ne pas abîmer le fruit. Si vous le pouvez, enlevez aussi le pédoncule et une partie de la tige.   

Comment entretenir ses fraisiers ?  

Les fraisiers ne requièrent pas beaucoup de soins pour être productifs et en bonne santé. La première astuce consiste à arroser régulièrement, surtout pour les fraises en potées ou en massif surélevé. Lorsque vous arrosez, ciblez la base de la plante plutôt que les feuilles, car elles sont susceptibles d’attraper des maladies lorsqu’elles sont mouillées.  

Un apport régulier d’engrais fera la joie de vos fraisiers, qui sont très gourmands. La plupart des jardiniers recommandent l’utilisation tous les quinze jours d’un engrais liquide riche en potasse. Ce type d’engrais encourage la floraison, et plus de fleurs signifie plus de fruits. Si vous ne trouvez pas d’engrais spécial fraisiers, un engrais pour tomates fonctionnera parfaitement.  

Soyez conscient que vous n’êtes pas le seul amoureux de fraises fraîches dans votre jardin. Les oiseaux, limaces, escargots et autres insectes en raffolent également. Beaucoup de jardiniers créent un écran anti-oiseaux autour de leurs fraises avec un filet car, on le sait, le rêve de tout jardinier serait un jardin sans limaces, escargots et autres parasites. Les potées placées en hauteur peuvent également décourager les limaces et escargots. Sinon, épandez des granulés anti-mollusques : assurez-vous qu’ils sont certifiés pour une utilisation à proximité de plantes comestibles.  

Sachez que les fraisiers finissent par s’affaiblir et doivent être remplacés au bout de trois ou quatre ans. Vous pourrez les multiplier dans leur seconde ou troisième année, en prélevant les plantules au bout des stolons de vos fraisiers. Les stolons correspondent à des tiges rampantes qui serpentent au sol et produisent des rejetons de fraisiers à proximité. Afin de protéger au mieux vos plants de fraises, une solution simple et naturelle peut être envisager : le paillage de vos fraisiers.  

Notez cependant que la première année, il est conseillé d’éliminer ces stolons lorsque vous les voyez. Coupez-les à la liaison avec la plante mère. Ainsi, le fraisier dirigera son énergie à fleurir et fructifier.  

En suivant ces étapes toute simples, vous obtiendrez une récolte de fraises exceptionnelle en un rien de temps. Libre à vous ensuite de choisir comment les déguster : tarte, confiture ou au sucre, à vos recettes ! 

Articles associés