ver de terre

Ver De Terre : Métier Jardinier

Ver de terre ou Lombric ?

C’est du pareil au même. On appelle communément ‘ver de terre’, les vers de surface et les lombrics que l’on trouve dans les profondeurs du sol de notre jardin. Il existe plus de 7000 espèces lombriciennes sur notre planète, en France près de 200 espèces sont répertoriées.

Quel est le rôle des vers de terre ?

Les vers de terre adorent les sols riches en matières organiques comme le fumier, ils en raffolent et s’en nourrissent voracement. A contrario, les sols sableux ou acides ne les intéressent pas, pas assez riches, ne retenant pas assez la nourriture. Ils sont aussi capables de bouloter des organismes vivants comme les nématodes (des vers microscopiques du sol), les bactéries et les champignons microscopiques, par exemple. Ce sont de gros mangeurs qui vont ingurgiter quotidiennement jusqu'à un tiers de leur poids !

Quel est le rôle des vers de terre au jardin ?

C’est un animal fouisseur qui contribue à mélanger en permanence les couches du sol. En creusant des tunnels sur leur passage, les vers de terre aèrent le sol, facilitent la pénétration de l’eau et donc finalement favorisent l'enracinement des plantes et le développement des micro-organismes. En plus clair, le lombric améliore non seulement le sol mais aussi la fertilité du sol grâce à son activité d’excavation et d’ingestion des micro-organismes qu’il va disséminer dans tout le terrain sous forme de déjections. Ces excréments, les turricules, contiennent beaucoup d’humus et de sels minéraux, des fertilisant exceptionnels pour les plantes. En fait, plus il y a de vers de terre dans le sol, puis celui-ci est sain et fertile !

Comment favoriser leur présence dans le jardin ?

Bien travailler le sol de votre jardin

La première technique est de leur faire la part belle en choisissant de ne plus travailler le sol en profondeur. Privilégiez la biogriffe qui permet de rendre la terre meuble et facilite les semis et les plantations mais qui, en plus, ne dérange pas la vie des lombrics.

Pratiquer la rotation des cultures

Vous pouvez aussi opter pour les rotations de culture dans votre jardin afin de ne pas épuiser le sol de tous ses nutriments, histoire de laisser un garde-manger diversifié.

Si vous déterrez un ver de terre par mégarde, repositionnez-le dans la terre. Les vers ont une respiration cutanée, ils ne possèdent pas de poumons. Du coup, le corps doit rester humide pour permettre la respiration et éviter la déshydratation.

Les lombrics font partie de la chaine alimentaire et ont des prédateurs naturels comme les serpents, les oiseaux, les taupes, les crapauds, les renards, les sangsues et les limaces. Evitez de laisser le sol à découvert, pour ne pas faciliter la vie aux prédateurs.

Le ver de terre est souvent qualifié ‘d’ingénieur du sol’ car son action est bénéfique. Mais saviez-vous qu’en moyenne, 200m² de jardin passe entièrement dans le tube digestif des lombrics en 1 an ?