La taille des arbres fruitiers

La Taille Des Arbres Fruitiers

Pourquoi faut-il tailler les fruitiers ? A la fin, on se le demande car il faut bien l’avouer, la taille, c’est toujours complexe et on a une peur bleue de tout faire de travers ! Mais par contre, quel bonheur d’avoir ses propres fruits, d’aller à la maraude même dans son propre verger.

 

Des fruitiers made in chez moi

 

Ah les cerises, les poires, les mirabelles, les pommes… Mais surtout, ah les tartes, les compotes, les confitures, les nectars, les sorbets, les gelées… Est-ce qu’être gourmand signifie automatiquement que je vais être un bon jardinier sachant tailler ses fruitiers? Pas sûr, alors il vaut mieux retenir deux ou trois petites choses pour assurer le coup !

 

null

 

Le principe est simple : chez l’homme, la coupe de cheveux sert à renforcer et régénérer le cheveu… La taille, chez l’arbre fruitier, sert à le renforcer et à le régénérer, tout pareil quoi !

Et comme pour le coiffeur, les outils doivent être propres, avant chaque taille, nettoyez les lames de votre sécateur avec un coton imbibé d’alcool à 90°. Chaque lame aura droit à son coton propre pour éviter la propagation d’éventuelles maladies.

 

La taille des fruitiers : Qui et quand ?

 

LES ARBRES À NOYAUX

 

Entendez par là « les arbres qui donnent des fruits à noyaux » comme les cerises, prunes, abricots, pêches… Ils se taillent juste après la récolte et de façon modérée. Ces végétaux n’aiment pas les coupes sévères, ils développent une gomme qui coule et affaiblit le sujet. Préférez tailler tous les 2 ans en retirant 1/3 de la hauteur de toutes les branches.

 

LES ARBRES À PÉPINS

 

Comme les pommiers et les poiriers par exemple. Ils se taillent en hiver avant le printemps et en dehors des grosses gelées.

Cette catégorie d’arbres supporte très bien une taille annuelle. Procédez dans l’ordre :

  • supprimez les branches mortes ou abîmées et celles qui s’entrecroisent,
  • coupez toutes les branches poussant vers l’intérieur de l’arbre, le cœur doit être dégagé,
  • retirez 1/3 de la hauteur de toutes les branches en faisant le tour de l’arbre, préférez coupez au-dessus d’un bourgeon orienté vers l’extérieur.

N’hésitez pas à mettre un mastic de cicatrisation sur les grosses coupes afin d’éviter les maladies cryptogamiques.

 

null

 

La taille est toujours un moment délicat pour la plante et afin de lui assurer une bonne reprise, apportez un engrais spécial arbre fruitier. Epandez l’engrais au pied de l’arbre et surtout à l’aplomb des branches, car ce sont là que se situent les petites racines par lesquelles il va se nourrir.

Les branches à terre pourront être broyées et mises au compost. Mais celles malades seront amenées à la déchetterie pour éviter la propagation des champignons.

 

Si vous n’avez pas de jardin, la culture en pot est possible ! Privilégiez des variétés naines, des arbres formés et ceux en colonne, ils prennent peu de place et donnent de belles productions.