Potager Vertical

Réaliser Un Potager Vertical: L'Avenir De La Culture Hors-Sol?

Même si vous disposez d’une petite surface habitable, il est tout à fait possible de faire pousser ses légumes grâce à cette technique de culture hors-sol à la fois pratique et économique, le potager vertical. On vous explique tout :

Qu’appelle-t-on un potager vertical ?

Comme son nom l’indique, le potager vertical ne répond pas au format traditionnel du potager. Alors qu’on a l’habitude de planter tomates et salades dans le sol sur une surface horizontale, plane et un minimum spacieuse, le jardin vertical, lui, se compose de plusieurs niveaux disposés les uns au-dessus des autres. Ces différents étages vont accueillir autant voire plus de plantes ou de légumes qu’un potager ordinaire.

Cette méthode hors-sol ne réclame qu’un ensoleillement correct et de l’eau. Vous trouverez des jardins potagers verticaux simples pour quelques euros comme des jardins verticaux beaucoup plus élaborés car automatisés et, nécessairement, plus chers. Mais vous pouvez le construire aussi vous-même (voire plus bas !).
Le jardin vertical peut être aussi bien installé en intérieur qu’en extérieur. Si vous habitez dans un appartement et si vous ne disposez pas d’un balcon, il vous suffit de placer votre jardin potager vertical près d’une fenêtre pour que la lumière du soleil lui parvienne.

Peu encombrant et facile à entretenir, le jardin vertical donne une nouvelle définition au potager et permet à tout un chacun de faire pousser ses propres légumes et plantes aromatiques, même sans extérieur.

null

Que peut-on cultiver dans un jardin vertical ?

C’est là le seul inconvénient du jardin vertical : on ne peut pas tout cultiver. Exit les légumes qui ont besoin d’une terre profonde pour leurs racines ainsi que les légumes trop lourds et trop volumineux comme les potirons.

Mais pour le reste, un jardin vertical est idéal : salade, oignons, tomates, basilic… Vous pouvez même cultiver du piment ! Ces légumes et plantes-là pousseront aussi bien que dans un potager classique.

Grâce au gain de place dont vous fait profiter un jardin vertical, vous pouvez multiplier les rangées de légumes. Une rangée de dix salades ? C’est possible. Au niveau de l’irrigation, c’est très simple. Vous distribuez l’eau étage par étage et celle-ci profite à chaque plant. De plus, vos cultures sont mieux protégées des « nuisibles » comme les escargots ou les limaces qui se régalent souvent dans les potagers traditionnels.

Comment réaliser un potager vertical chez soi ?

Réaliser chez soi un potager vertical est très simple. Vous pouvez le fabriquer vous-même avec par exemple des bouteilles en plastique qui vous serviront de tube végétal, des boites de conserve ou encore des balconnières. Le tout étant de pouvoir suspendre ou de placer les différents éléments les uns en-dessous des autres. Un mur que vous percerez ou une palette feront l’affaire.

Vous pouvez également acheter un potager vertical prêt à l’emploi qui sera constitué de poches ou de supports en bois que l’on accroche au mur.
Par la suite, il vous faudra des jeunes plants ou des graines, un terreau de qualité, de l’eau, du soleil, de la chaleur et bien sûr de la patience pour voir éclore vos premiers légumes !