La tomate est-elle un fruit ou un légume ?

Ah, la tomate ! Tout le monde s’accorde sur son goût en salade ou en coulis, mais l’harmonie disparaît bien vite devant l’éternelle question : est-elle un fruit ou un légume ? Il est temps d’arbitrer !  

La tomate, c’est évidemment un fruit !  

La botanique a toujours raison 

Rétablissons d’abord un fait botanique : oui, la tomate (Solanum lycopersicum) est un fruit, dans le sens où elle est le résultat de la croissance d’une fleur. A l’image de ses consœurs solanacées, la tomate a fleuri tout le printemps pour fructifier l’été venu. 

 Ne vous trompez cependant pas, la partie charnue de la tomate n’est pas le fruit. Seules peuvent prendre ce nom les graines qu’elle renferme, ce dont nous nous régalons a pour unique objectif de les protéger.  

L’histoire dans nos assiettes…  

En France, l’appellation ‘Tomate’ rend hommage aux origines américaines de ce Solanum lycopersicum, la Tomatl. Elle a d’abord été considérée comme un poison avant de devenir le végétal le plus apprécié des Français ! Les Espagnols en revanche lui ont donné un autre nom, Pomodoro (Pomme d’or)… N’est-ce pas la preuve que la tomate est considérée comme un fruit précieux, digne du jardin des Hespérides ?  

D’ailleurs, cette « Pomme d’or » fonctionne également en recettes sucrées : confiture de tomates vertes, tarte tomate-vanille, smoothies acidulés… Essayez, vous adorerez !  

La tomate, le meilleur légume du monde ? 

Qu’est qu’un légume ?  

Amusons-nous au jeu du dictionnaire pour définir un légume. Notre ouvrage préféré définit d’abord le légume comme « une plante potagère dont on consomme selon les espèces les graines, feuilles, tiges, fruits ou racines », puis un passage du côté de l’adjectif « potager » nous indique qu’il « se dit des plantes dont on fait une utilisation culinaire ». Un légume doit donc un végétal qui pousse de préférence dans un potager ou un jardin.  Il se doit en plus d’être comestible, c’est-à-dire utilisable en cuisine.  

Tomatoes being harvested in a box

Le légume 

Quiconque a planté une tomate dans son jardin ne peut tromper son monde : il souhaite de quoi manger, et non une belle plante pour son potager. D’ailleurs sa floraison discrète, son feuillage odorant mais peu caractéristique, son port à tuteurer ne la rendent guère attractive. Non, ici son usage culinaire l’emporte sur ses atouts décoratifs. Nous aurons beau invoquer la beauté de la tomate verte, nous ne tromperons personne : la tomate se mange principalement salée, c’est donc un légume.  

Réconcilions puristes et gourmands 

Si nous voulons respecter les dogmes des jardiniers, la tomate est un fruit, certes. Mais comme l’est la courgette ou l’aubergine finalement. Et on peut tout autant concocter un gâteau au chocolat à la courgette (voir article courgette) qu’un jus tomate-orange. En revanche, la tomate est bien un légume, au grand dam des Espagnols.  

Accordons-nous sur une appellation qui satisfera tout le monde :  

 

la tomate est un légume-fruit. 

 


 

Tomate fruit ou tomate légume : le match 

 

Un fruit 

- une baie botanique  

- une saveur douce et sucrée 

 

-> Un fruit au jardin 

 

Un légume 

-  parente de la pomme de terre  

- des recettes salées à foison 

 

-> Un légume sur la table 

 

 

Et pour mettre tout le monde d’accord : 

 

La tomate est un légume-fruit !

Articles associés