Repousser Le Chat Des Voisins De Votre Jardin

« Chat-cun chez soi ! ». C’est la phrase qui vous vient quand le chat de la Mère Michel prend votre jardin comme terrain de jeu. Ce n’est pas que vous n’aimez pas les chats (même si vous en avez le droit)… Qu’il passe dans votre jardin, soit, mais qu’il vienne à gratter la terre, les arbres, déterrer les plantes de votre jardin, tuer vos hôtes à plumes, faire ses besoins odorants ou que sais-je encore… là, c’est non ! Voici nos solutions pour éviter que vous vous transformiez l’espace d’un instant (de trop) en Monsieur Lustucru.

Comment repousser le chat des voisins de votre jardin ?

 

ETAPE 1 : RECHERCHEZ LE PROPRIÉTAIRE !

 

Eh oui, c’est la première chose à faire. Questionnez autour de vous les gens de votre voisinage, vous remonterez pas à pas la filière et arriverez sans problème à savoir qui est l’heureux propriétaire du félin qui vous fait des misères.

Expliquez-lui alors les désagréments engendrés, et si il refuse de vous croire, prenez la peine d’immortaliser votre coupable en pleine action dans votre petit paradis vert. Pas de violence, c’est les vacances ! Echangez avec votre nouvel ami en toute courtoisie, il serait dommage de se fâcher entre personnes civilisées.

ETAPE 2 : CHAT STÉRILISÉ = JARDIN PRÉSERVÉ !

 

null
Repousser le chat des voisins

Ça y est vous êtes amis avec votre voisin ? Demandez lui alors si son chat est stérilisé. Seulement 40% des chats le sont. Si tel n’est pas le cas, suggérez-lui de le faire par son vétérinaire. En effet, un chat stérilisé c’est :

  • Un chat qui vagabonde moins.
  • Un chat qui ne marque plus son territoire (youpi ! finis les pipis nauséabonds sur mes plantations).
  • Moins de bagarres avec les autres matous du quartier et plus de miaulements déchirants la nuit (merci les mœurs nocturnes).
  • Un chat avec moins de maladies (leucose, SIDA du chat…)
Il restera quand même un excellent chasseur

Bref, un chat(ré) qui n’a plus qu’à se tourner les pouces (qu’il n’a pas) puisque la castration lui a juste supprimé tous ses hobbies. Il restera donc plus volontiers dans le jardin ou la maison de son propriétaire plutôt que dans le vôtre. Il restera quand même un excellent chasseur, si tel est son rôle dans le foyer de votre ami voisin. Il n’en sera que meilleur puisque sa libido au niveau zéro ne viendra pas parasiter son instinct inné de félin.

Quant à sa durée de vie, il est dit qu’un chat stérilisé avant ses deux ans voit son espérance de vie augmenter de 5 ans ! Dingue !

ETAPE 3 : SI LES NÉGOCIATIONS DE L’ÉTAPE 2 ONT ÉCHOUÉ !

 

1. Plantez des végétaux « anti-chats »

L’odeur de certaines plantes sont très repoussante pour ces nez à l’odorat particulièrement performant et néanmoins délicat : Géranium, Lavande, Citronnelle, thym…

 

La lavande

 

2. Marre du chat VS marc de café

Il semble que « chatchat » n’aime pas bien l’ami (noir) du petit déjeuner. Qu’à cela ne tienne répandez un peu de marc aux endroits où le chat a l’habitude d’aller, sans trop abuser car certaines de vos plantes ne pourraient le supporter non plus.

3. Du grillage sur vos semis

Cela n’empêchera pas le chat de venir dans votre jardin mais protègera physiquement vos cultures.

4. Pour vos arbres et arbustes

Placez à côté de votre arbre chéri une bûche ou une planche afin que le chat ne vienne plus griffer le tronc mais l’objet prévu à cet effet.

5. Arrosez le soir !

Les chats détestent faire leur besoin sur des surfaces humides. Rien de tout cela ne semble fonctionner et Raminagrobis joue les prolongations chez vous ?

Lisez la suite…

ETAPE 4 : LES RÉPULSIFS

 

En granulés, en poudre ou en spray ils sont à renouveler pour maintenir leur efficacité répulsive. Ma préférence va pour les sprays qui restent totalement invisibles contrairement aux granulés ou aux poudres.

Certains répulsifs font à la fois chats ET chiens (fromage ET dessert en somme !). Prêts à l’emploi : sans préparation, ni dosage. Ils éloignent les chiens et les chats des jardins, massifs, allées, potagers, gazons, abords d’habitation sans altérer l’odorat de nos bêtes à poils. Génial non ? Bien évidemment, le produit n’est pas à pulvériser sur la bête.

Il existe aussi des répulsifs à ultrasons, très efficaces, mais je les déconseille car ils ne nuisent pas seulement au chat du jardin, mais à tous les animaux à proximité sensibles aux mêmes fréquences.

ETAPE 5 : ET SI VOUS AVIEZ UN CHAT ?

Stérilisé(s) of course ! C’est le meilleur moyen pour qu’aucun intrus félin ne s’introduise chez vous. Bien sûr, il faudra un peu l’éduquer pour qu’il fasse l’affaire.

Miaou à tous !

 

Articles associés